Pour ceux qui suivent un peu ce blog, vous n'ignorez sans doute pas mon aversion pour le gaspillage alimentaire et avez peut-être vu passer l'une ou l'autre recette anti-gaspi. Un des moyens de lutter à son niveau contre le gâchis est de recycler les restes. Plutôt que de manger plusieurs fois d'affilée le même plat, finir par se lasser et le jeter à la poubelle, rien de tel que de lui réinventer une seconde vie ! C'est non seulement chouette pour les papilles mais aussi pour les méninges. La contrainte induit souvent les conditions idéales pour stimuler la créativité. Et l'exercice d'imaginer une recette à...

Lors de ma visite du site de production de la Maison de foie gras alsacienne Feyel, relatée ici, j'ai découvert les Apérissimes, la toute nouvelle gamme tendance de mousses de foie gras de canard déclinée en 3 saveurs, nature, au poivre de Sichuan et à l'orange. Une alternative gourmande et moins onéreuse que le traditionnel foie gras pour égayer tous les apéros, des plus sophistiqués aux plus frugaux ! J'ai eu la chance de ne pas repartir les mains vides au terme de la visite et de pouvoir tester ces Apérissimes chez moi. Ils sont bien-sûr très agréables à déguster sur des toasts...

Le gaspillage alimentaire est une thématique très en vogue en ce moment. On n'a jamais autant pris conscience de la nécessité de réviser nos comportements en matière de consommation ! Et pour cause, ce problème à la fois économique, social, éthique et environnemental  n'est pas une fatalité. Si chacun de nous se responsabilise et devient acteur du changement, la tendance pourrait être inversée et de réels bénéfices advenir d'une évolution positive. Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire Les ménages jetteraient moins d'argent par la fenêtre : avec une moyenne de 32 kg de nourriture par Français jetés en une année, le coût du gâchis alimentaire pèse considérablement...

Depuis que je fais des bretzels maison, les enfants m'en réclament tout le temps. Ils en sont complètement dingues ! Non seulement parce qu'ils aiment en manger mais aussi parce qu'ils adorent mettre la main à la pâte et l'entortiller pour former leurs propres spécimens. C'est sûr, pour les petits, c'est bien meilleur encore quand ils ont tripatouillé allègrement dans la farine (et mis la cuisine sans dessus-dessous...

J'adore les pique-nique et presque tout autant me mettre aux fourneaux pour préparer toutes sortes de gourmandises qui feront plaisir à nos invités. Habitant en plein centre ville de Strasbourg, nous n'avons pas la chance de disposer d'un lieu extérieur. Et franchement en été, quand le soleil est au beau fixe, l'idée de rester enfermés chez nous, même en agréable compagnie, relève presque de la punition. Alors, il nous arrive d'inviter des proches ou des amis, non pas à notre domicile, mais sur une pelouse pour partager un moment convivial, quelques victuailles et bonnes bouteilles. Et franchement, c'est une formule...

La saison des fraises est presque terminée en Alsace. Avant de faire mes adieux à ce petit fruit prodigieux et lui souhaiter d'être accueilli dans de meilleures conditions l'année prochaine (la météo n'a pas été tendre avec les champs de fraises cette année), j'ai choisi d'en faire la star d'un délicieux cocktail découvert il y a quelques années au Piano 2, un restaurant strasbourgeois notamment spécialiste du burger. J'ai pas mal tâtonné avant de parvenir à reproduire cet élixir au nom torride. "Tonight will be hot":  rien que ça ! Je ne pense pas que ma version soit exactement la...

Le bretzel, avec sa jolie forme caractéristique est un des emblèmes forts de l'Alsace. Peut-être même, tient-il le haut du pavé ! Je le crois tout-à-fait en mesure de coiffer la cigogne, la choucroute, le Kougloff et même la fameuse coiffe au poteau ! Pour ceux qui n'ont jamais mis les pieds sur les terres gourmandes de notre belle région (une lacune qu'il vous faut combler à tout prix !) et ont pour seule référence les petits biscuits salés vendus en sachets dans les rayons apéritifs des supermarchés, autant vous dire que les bretzels  que nous avons la chance de déguster ici n'ont absolument rien à voir. A mi-chemin entre le pain et la brioche, le bretzel est moelleux et sa croûte extrêmement fine très légèrement croquante sous la dent. sa saveur et sa texture sont incomparables.

bretzels

Pas étonnant que les Alsaciens en soient quasiment tous fans. Mes enfants qui en sont friands, sont capables d'en manger à toute heure de la journée, y compris au petit déjeuner. Quant aux adultes, ils consomment traditionnellement les bretzels à l'apéro avec un verre de vin d'Alsace ou mieux encore à mon goût en compagnie d'une bonne bière d'Alsace ou d'un Picon, breuvage typique de notre région qui aromatise la bière d'une liqueur amère à base d'orange. Vous l'aurez compris, le bretzel est vraiment un incontournable en Alsace. Ici à Strasbourg, on le trouve à tous les coins de rue ! Un plaisir d'ailleurs tellement courant et accessible que je n'avais pas eu l'idée d'en faire jusqu'ici. Un tort car leur préparation est un jeu d'enfant et quand on a mis soi-même la main à la pâte, c'est forcément bien meilleur ! Quel plaisir de les déguster tout juste sortis du four. Mon fils Oscar s'en est donné à coeur joie et a dévorés les bretzels (qu'il s'est amusé à façonner tout seul comme un grand) à la vitesse de l'éclair !  La recette que je vous propose est largement inspirée de celle du superbe blog Rock the Bretzel. Qui en effet mieux que Miss Bretzel herself pouvait me souffler le secret des bretzels réussi ?

Le bretzel peut aussi être façonné sous forme de petit pain long. Il prend le nom de moricette ou malicette et sert de base à la préparation d'exquis petit sandwiches. Un support idéal pour laisser parler votre créativité et vos envies du moment. Pour faire le plein d'idées et créer de savoureuses morcelles garnies, je vous invite à faire un tour par ici .

Pour une dizaine de bretzels

  • 500 g de farine
  • 20 cl de lait
  • 10 cl d'eau
  • 30 g de beurre mou
  • 10 g de sel
  • 20 g de levure boulangère (1/2 cube)
  • Gros sel
  • 75 g de bicarbonate de soude

Faites dissoudre la levure dans le lait et l'eau. Si vous avez un robot, type Thermomix, versez-y la farine, le beurre, le sel et le lait avec la levure. Pétrissez la pâte pendant 5 bonnes minutes (fonction pétrin pour le thermomix). Sinon, placez tous les ingrédients dans un saladier (sauf le bicarbonate de soude), mélangez-les et utilisez de la bonne vieille huile de coude pour pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle devienne bien lisse. Si elle est trop collante, n'hésitez pas à ajouter un peu de farine.

Huilez une grande jatte, placez la pâte dedans. Recouvrez-la d'un linge propre et laissez la lever pendant 1h30 dans un endroit chaud. Elle doit doubler de volume. Après le temps de repos, récupérez la pâte et divisez-la en 10 pâtons. Roulez chacun d'eux entre les mains pour former une ficelle assez longue (50cm nous dit Miss Bretzel).

Façonnez les bretzels. C'est difficile à expliquer avec des mots, mais voici un visuel qui m'a gentiment été suggéré par un lecteur. Merci à lui et à Céline auteur du superbe blog bouillon d'idées pour ces images on ne peut plus explicites !

façonnage Bretzel

Sinon, vous pouvez visionner ici la vidéo d'Adeline, une jeune et talentueuse blogueuse strasbourgeoise, qui poste de savoureuses recettes dont de nombreuses spécialités alsaciennes. (Le seul bémol que je mettrais par rapport à sa recette de bretzel est le dorage à l'oeuf, inutile selon moi, puisque le trempage dans la solution de bicarbonate de soude permet d'obtenir la jolie couleur ambrée caractéristique du bretzel.)

Vous pouvez aussi les façonner en moricettes, petits pains longs, si vous souhaitez faire des sandwiches avec et d'ailleurs leur donner la forme qu'il vous plaît. (Mon fils Oscar par exemple a aussi fait de très jolis escargots).

Faites bouillir 2 litres d'eau avec le bicarbonate de soude et plongez-y les bretzels une trentaine de secondes jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface. Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en veillant à laisser suffisamment d'espace car ils gonflent à la cuisson.

Entaillez la partie basse avec un couteau et parsemez de gros sel. Enfournez dans un four préchauffé à 220°C pour environ 15 minute de cuisson, jusqu'à ce que les bretzels soient joliment dorés. Si vous n'avez pas à la maison d'ogre susceptible de dévorer toute votre production en deux temps trois mouvements (comme mon petit Oscar), vous pouvez sans problème congeler une partie des bretzels et les réserver pour une occasion ultérieure !

En Alsace, on adore les pâtes levées et certaines de nos brioches ont même acquis une renommée internationale ! Qui, en effet, ne connaît pas le Kouglof, cette délicieuse spécialité gourmande qui fait la fierté de notre région ? Il y a aussi le Streussel avec son irrésistible coiffe croustillante ou encore les Männele, ces fameux bonhommes briochés qui font la joie des enfants pendant les fêtes de fin d'année ! Mais avez-vous déjà croisé le Ropfküche ? Cette spécialité était encore inconnue à mon bataillon culinaire il y a quelques semaines. Fort heureusement, mon amie Tania qui vit à Boersch (un magnifique patelin tout...

Le week-end est là, souvent synonyme de détente, de convivialité et d'apéros placés sous le signe du partage et de la gourmandise. J'aime tout particulièrement ce moment où l'on trinque avec ses convives, célébrant la joie de se retrouver et la perspective d'une belle soirée à passer ensemble. Pour accompagner cet instant festif, des petites bouchées maison sont toujours les bienvenues. Nul besoin de se lancer dans des préparations ultra-sophistiquées pour faire plaisir à ses invités ! La simplicité est d'ailleurs souvent la meilleure des alliées, comme avec ce petit cake à la choucroute et aux lardons, qui fleure bon l'Alsace et remporte toujours un franc...