Quand je prévois un menu pour des invités, j'aime rester sur une thématique ou du moins veiller à ce qu'il y ait une certaine cohérence du début à la fin du repas. Tout comme j'essaie de créer un certain équilibre entre les plats afin d'éviter que mes convives ne sortent de table complètement plombés et que la lenteur de la digestion ne leur laisse un souvenir amer de la soirée (et de ma cuisine !). Perso, je trouve qu'avaler un fondant au chocolat après une choucroute garnie relève presque du supplice...

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Mardi dernier, à la même heure, j'étais à Paris en pleine réalisation d'un cocktail organisé pour l'inauguration de la boutique éphémère Jours Heureux qui s'est installée Galerie Vivienne du jeudi 9 au Lundi 13 octobre. Aujourd'hui, je suis à Strasbourg devant l'ordinateur, de retour dans un train-train quotidien qui peine à trouver sa vitesse de croisière. La vie de maman a décidément des airs de montagnes russes et si quelque routine s'y installe immanquablement, elle n'en est pas moins dépourvue

...

Jours Heureux ! Voilà un nom qui sonne comme une promesse de bonheur simple et évident, de quotidien transcendé par la saveur de ces petits riens qui rendent la vie plus belle et merveilleuse. Un nom parfait pour une marque d'épicerie fine qui s'attache à perpétuer la tradition de spécialités régionales réalisées dans le plus grand respect des recettes ancestrales ! Avec ses plus de 140 spécialités gourmandes comme autant d'hommages aux artisans qui les ont créées et rendues pérennes, Jours Heureux cultive avec passion son amour du goût et son exigence du meilleur...

Envie d’une recette rigolote ? En voici une qui vous filera à coup sûr la banane ! Avec une bonne vingtaine de carambars à déballer, vous aurez de quoi faire le plein de blagounettes plus ou moins hilarantes… Ce qui vous aura peut-être mis en condition pour supporter l’étape suivante, franchement moins drôle, qui consiste à découper vos barres caramélisées en petits morceaux… Allez un tout petit effort ! Le jeu en vaut la chandelle car ces petits cakes bananes carambar sont à tomber… Et ce n’est pas une blague !

...

Ma petite Salomé a eu 2 ans le 19 juin. Que le temps passe vite ! J’aimerais pouvoir le figer pour que ma fille ait éternellement 2 ans. Elle est si craquante, avec ses joues bien rondes, ses petits poignets grassouillets, son regard expressif et sa voix haut perchée qui formule déjà des mots doux, réclame des bijoux (bisous), mais exprime aussi ses plaintes et ses exigences… Les mots ne suffisent pas pour dire tout l’amour qui me remplit quand je la vois, avec son appétit de vie et de découverte, déjà tellement certaine de vouloir grandir… « Moi toute seule »,...

Michel-Jean Amiel, assurément, se distingue des autres pâtissiers. Par son talent, c’est certain. Mais aussi par l’orientation peu commune qu’il a choisie. A ma connaissance, il est le seul chef pâtissier français à avoir fait de la pâtisserie orientale son principal fonds de commerce. Il faut croire que cet Alsacien pure souche au regard bleu et au tempérament tranquille recélait en lui une part orientale insoupçonnée. Son épouse, Caroline – elle est d’origine libanaise - aime à raconter leur penchant commun pour la culture gourmande de l’autre.

...

Chose promise, chose due. Après la recette de la fameuse Sachertorte, je vous propose de poursuivre notre itinéraire gourmand au pays de Mozart et des dirndl avec une exquise spécialité aux pommes et à la cannelle : l'Apfelstrudel.  Pour rendre à César ce qui est à César, ce dessert exquis dont on attribue communément la paternité aux Autrichiens aurait en réalité été importé de Turquie du temps des Habsbourg...

La première fois que j’ai dégusté le gâteau dont la recette va suivre devait être aussi celle où j’ai rencontré Florence, la sœur de mon mari. Une bien savoureuse entrée en matière ! Je me souviens avoir été totalement bluffée par ce dessert tout en finesse et en textures. J’ai d’emblée compris, que j’étais en face de quelqu’un pour qui la gourmandise est une affaire à prendre très au sérieux ! Florence, en effet, voue presque un culte à tout ce qui tourne autour de l’assiette et des plaisirs gustatifs. Un intérêt qui a débuté chez la petite fille qui se...