Je vous propose aujourd'hui une recette de salade de choucroute crue et concombre façon Tzatziki issue de mon livre L'Alsace enchantée de Leïla Martin. Cette recette qui sort la choucroute de son registre habituel est tout indiquée pour affronter les chaleurs estivales (voire caniculaires). Sensation de fraîcheur garantie ! Véritable trésor pour la santé, la choucroute crue mérite vraiment sa place dans nos menus. Il serait dommage de la cantonner au plat roboratif devenu au fil du temps un des emblèmes de la gastronomie alsacienne. La choucroute a en effet tant de sensations gourmandes et de bénéfices à nous offrir...

Des crêpes alsaciennes façon tortilla mexicaine ? En voilà une drôle d'idée. Mais, c'est une drôle d'idée qui s'explique. Le métissage est profondément inscrit dans mes gènes. Je suis le fruit d'un mélange, de la rencontre de deux êtres nés dans deux pays différents. J'ai passé mon enfance dans le bain de deux cultures, chacune tissée de son propre langage, de son histoire, de ses croyances, de ses us et coutumes...

Véritable condensé de saveurs ensoleillées, les aubergines à la Parmigiana nous viennent tout droit d'Italie. Un pur délice qui, en saison estivale, peut se préparer quasi-exclusivement avec des produits alsaciens. Et oui, à l’exception du parmesan et de l’huile d’olive, tous les ingrédients de ce plat cuisiné par mes soins sont issus de notre région. Même la mozzarella !Après avoir introduit en 2018 le premier troupeau de bufflonnes dans les Vosges du Nord, des éleveurs passionnés se sont en effet lancés le défi de fabriquer le fameux fromage à pâte filée.  Une petite merveille que j'ai découverte à La nouvelle...

Les légumes d’été colorent les étals des marchés et font naître chez moi des envies de plats ensoleillés, comme cette salade roquette, tomates confites et courgettes rôties. Avec les chaleurs caniculaires des derniers jours, pas question cependant de faire turbiner le monstre à chaleur ! Ouais, le four et moi on n’est pas super copains ces derniers jours....

Vous avez envie d'un dessert gourmand et néanmoins léger qui ne pèsera pas plus sur votre conscience que sur votre estomac ? Cette verrine fraise rhubarbe agrémentée de yaourt pourrait bien tomber à point nommé !  Je n'ai rien inventé en associant la rhubarbe à la fraise : la combinaison est gagnante à tous les coups ! Quant à l'ajout de yaourt, il n'est pas plus révolutionnaire. Mais la simplicité est souvent gage de délectation. Et si cette verrine fraise rhubarbe peut vous sembler sommaire, voire d'un ennui mortel, je peux vous promettre un festival de sensations gourmandes en bouche...

Cette fois, c'est bel et bien la dernière recette d'asperges que je vous propose en 2019. Enfin, si je parviens à ne pas récidiver ce week-end, ce dont je doute fort car mon amie Ben m'a ramené hier soir une botte épluchée, prête à l'emploi que je vais forcément cuisiner sans tarder. Mais avec un peu de chance, ...

On n'y pense pas toujours mais le chou-fleur se mange tout aussi bien cru que cuit. Et passé au mixeur, il ressemble à s'y méprendre à de la semoule. C'est donc le légume parfait pour se régaler d'un taboulé tout en fraîcheur qui conviendra tout particulièrement à celles et ceux qui mangent sans gluten ou surveillent leurs apports glucidiques.  Je n'ai pas résisté à la tentation d'agrémenter ce taboulé de chou-fleur, de quelques asperges crues, histoire de profiter pleinement de la saveur et des vertus de cette merveilleuse tige à laquelle je devrai me résoudre à faire mes adieux d'ici...

Me revoilà avec une recette de duo d'asperges ! Oui je sais, j'ai une fâcheuse tendance à devenir mono-maniaque pendant la saison des asperges. Et si je m'écoutais, je ne me nourrirais plus que de cette tige ô combien délicate dont la subtile saveur ensorcelle mes papilles, avides d'y regoûter encore et encore. En fait, je m'écoute. Un peu beaucoup. Pas au point d'en manger du matin au soir, mais suffisamment pour que l'asperge s'invite au moins à un de mes repas au quotidien. Oui, je vous le concède, c'est un brin exagéré. Mais ma foi, quand on aime, on...

La saison des asperges bat son plein en Alsace. Je suis tellement fan de cette drôle de tige que je pourrais sans souci en manger tous les jours. Bon j'avoue, j'en mange presque tous les jours. C'est mon péché mignon et la saison est si courte ! Ce n'est pas le légume le plus accessible en termes de prix, surtout si on s'approvisionne via les circuits classiques auprès des points de vente du centre ville notamment. Mais en direct de la ferme, il y a moyen de se faire plaisir sans grever lourdement son budget. Pour vous donner un ordre...