L'épiphanie, c'est fini. Mais l'envie de me régaler d'une bonne galette ne m'est pas passée pour autant. D'autant qu'il y a mille et une manières de la préparer et donc de la déguster. Le temps où il existait seulement trois types de galettes : feuilletée aux pommes, feuilletée à la frangipane et briochée est bel et bien révolu. La galette des rois est devenu un support de prédilection pour la créativité des pâtissiers qui ne se privent pas de la revisiter à de multiples sauces ! Et à la maison, les pâtissiers en herbe n'hésitent pas non plus à faire varier les parfums et les plaisirs. En Alsace, on...

Je ne sais pas ce qu’il en est dans les autres régions mais ici en Alsace, l’épiphanie dure tout le mois de janvier. Et tant mieux ! Voilà qui laisse aux gourmands tout le loisir de décliner la galette en autant de réjouissances pour les papilles. Si la pâte feuilletée/frangipane reste pour moi le summum de la galette, mes enfants ont quant à eux un faible pour la version briochée. Je leur ai préparés deux couronnes des rois délicieusement parfumées à la fleur d’oranger et aux zestes d’agrumes vendredi dernier, et depuis Oscar n’a de cesse de m’en réclamer...

J’en étais encore à tergiverser, passant du : « bon je me lance » à « non pourquoi m’embêter, elle est tellement bonne chez Amande et Cannelle la pâtisserie de mon quartier » quand une invitation tombant à point nommé, me libéra comme par enchantement de la tourmente de mes atermoiements. J’étais en effet conviée à un atelier galette des rois, chez le très talentueux et renommé pâtissier strasbourgeois Thierry Mullhaupt dans son laboratoire de Mundolsheim !

...