Sofia et son irrésistible Linzertorte

 

Photo+Linzertorte+avant+cuissontéléchargement

Elle, cette jolie brunette aux yeux noisettes et à la bouche gourmande, c’est ma sœur. Sofia, brillante étudiante en droit, est comme la majorité des étudiantes – comment dire ? – pas vraiment copine avec le manche de la casserole. Mais quand elle s’y colle, elle n’en fait pas moins des étincelles. Et c’est surtout en pâtisserie qu’elle excelle ! Elle se lance généreusement dans l’aventure, sans compter ni les calories, ni le temps passé ! Je l’ai déjà vue s’acharner sur une recette de cookies toute une après-midi, jusqu’à trouver le bon dosage, la cuisson parfaite, le temps de repos adéquat de la pâte etc…

Inutile donc de mettre le moindre bémol à la recette de tarte Linzer qu’elle a souhaité partager avec nous ! Je sais qu’elle y a goûté et regoûté jusqu’à ce qu’elle soit parfaite : à la fois moelleuse et croustillante, sucrée mais pas trop, tout bonnement irrésistible… D’ailleurs, c’est pour charmer un amoureux fou de cette pâtisserie alsacienne, qui marie divinement une pâte sablée aux parfums de cannelle et confiture de framboise, que Sofia s’est mise en quête de la recette parfaite.

Elle a retenu une version pour le moins intrigante qui propose d’incorporer des œufs cuits dans la pâte. Bizarre, mais redoutablement efficace… Son soupirant, s’il n’était pas définitivement conquis avant d’avoir goûté à sa Linzertorte, a sans doute du réprimer une envie irrépressible de la demander en mariage sur le champ !

INGRÉDIENTS

  • 200 g de farine
  • 120 g de sucre
  • 250 g de beurre
  • 2 œufs entiers
  • 2 jaunes d’œuf durs
  • 125 g d’amandes en poudre
  • 125g de noisettes en poudre
  • 1 cuillère à café de 4 épices
  • 1 grande cuillère de cannelle
  • 1 grande cuillère de cacao en poudre
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • Les grains d’une demie-gousse de vanille
  • Le zeste d’un citron
  • 1 bocal de confiture de framboise (400g environ)

téléchargement (1)

Commencez par torréfier les amandes et les noisettes pour développer leurs arômes. Etalez les poudres sur une grande plaque à pâtisserie et faites les griller au four (200°C) quelques minutes jusqu’à l’obtention d’une belle couleur ambrée. Laissez refroidir.

Dans une jatte, mélangez d’abord la farine et la levure chimique, ajoutez ensuite le sucre, les poudres d’amande et de noisette, les jaunes d’œufs, la cannelle, le 4 épices, la vanille, le cacao, le zeste de citron. Sablez ce mélange de poudres avec le beurre tempéré. Enfin incorporez les deux œufs entiers jusqu’à obtenir une pâte homogène. Formez une boule que vous envelopperez dans du cellophane et laissez-la reposer une bonne heure au réfrigérateur.

Etalez les deux tiers de votre pâte dans un moule à tarte sur une épaisseur d’un demi-centimètre. Ne vous inquiétez pas si elle se déchire et n’arrivez pas à la poser d’un seul tenant sur votre moule. Pour ma part, j’ai dû faire pas mal de rafistolage, ce qui n’a porté au final aucun préjudice à l’esthétique de ma Linzetorte. Une fois la pâte bien calée sur son moule, garnissez-la généreusement de confiture à la framboise.

Enfin, découpez des formes à l’emporte-pièces, des cœurs pour ma part (mais ça marche très bien avec des étoiles ou autres jolies figures), disposez-les joliment sur la confiture et enfournez pour une trentaine de minutes dans un four à 180°C.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.