Connaissez-vous les blettes (aussi appelées bettes), ces longues tiges printanières dont les feuilles ont une saveur,  une couleur et une texture très proche de celles des épinards ? J'en ai goûté quand j'étais enfant mais curieusement je n'en ai quasiment jamais cuisiné. C'est vraiment bête, car les bettes pour peu qu'elles soient judicieusement apprêtées sont absolument délicieuses. Avec leur goût un tantinet terreux, elles sont parfaites enrichies de crème et de fromage. La rusticité leur va comme un gant ! En témoigne ce succulent gratin de blettes et buwespätzle au comté qui a été très apprécié chez moi, y compris...

Si vous êtes en quête d'une recette ultra-facile et hyper rapide, ne bougez plus ! Vous êtes pile au bon endroit !  Ce gratin de chou-fleur au munster mériterait de faire partie d'une rubrique recettes de flemmarde, si j'en avais créé une. Tiens, je devrais peut-être en créer une d'ailleurs !Il y a des jours où l'on n'a pas, mais vraiment pas envie de se fouler en cuisine. Et pas plus envie de cogiter des heures pour trouver la recette vite fait bien fait qui mettra fin aux affres de nos angoisses culinaires. Avec le confinement et la multitude de...

J'ai froid, j'ai faim, je veux du gratin ! Et rien de tel qu'un bon gratin de pâtes pour se réchauffer les papilles au coeur de l'hiver ! Celui que je vous propose aujourd'hui, réalisé avec les spätzle de la gamme des pâtes à l'ancienne de la marque alsacienne Valfleuri répond pleinement aux critères du genre. Il est rassasiant, goûteux, généreux en crème et en fromage. Bref, c'est le plat réconfortant par excellence à mettre au milieu de la table et à partager après une longue journée au bureau ou quelques heures au grand air ![one_half padding="0 1px 0 0"][/one_half][one_half_last...

J'ai un souvenir impérissable du gratin de chou-fleur de la cantine, noyé dans la béchamel et accompagné d'oeufs durs. Un trauma culinaire pour un nombre incalculable d'enfants qui, devenus adultes, entretiennent toujours et encore avec le chou-fleur une relation tumultueuse, entre réticence, affection teintée d'appréhension et phobie pure et dure. Pour ma part, j'avoue avoir toujours aimé, pour ne pas dire adoré le gratin de chou-fleur. Là où la plupart de mes camarades appréhendait le gratin de chou-fleur annoncé au menu du jour comme une punition sadique infligée à leurs papilles,  je savourais pour ma part l'idée de me délecter...

Mes parents m'ont amené, il y a quelques jours, des asperges de seconde catégorie achetées à très bon prix (aux alentours de 4€) dans une ferme alsacienne. Elles sont certes moins régulières et moins jolies que leurs consoeurs vendues à prix forts et ne sont pas idéales à déguster à la manière traditionnelle (cuites à l'eau ou à la vapeur et proposées avec différentes sauces). Mais, elles ne sont pas à bouder pour autant ! Pour peu qu'elles soient judicieusement apprêtées, elles n'ont même rien à envier aux modèles de beauté auxquels nous sommes généralement habitués. Cuisinées en gratin par exemple, ces asperges sont à même de révéler une esthétique...