Une fois n'est pas coutume, je vous propose aujourd'hui une recette un brin sophistiquée  qui a le parfum d'une virée au coeur des souks marocains. Une bouchée de ce carré d'agneau élevé dans nos contrées alsaciennes et vous êtes transporté(e) dans un dédale de ruelles bondées d'échoppes et arpentées par une foule bigarrée de shorts, tongs, baskets, djellabas, ânes récalcitrants et mobylettes klaxonnantes. Vous voilà dans un joyeux brouhaha de senteurs, où domine un parfum entêtant d'épices, de cuir et de menthe fraîche. Vous êtes à Fez, à Mekness ou à Marrakech...

Les légumes de printemps commencent à supplanter les courges et autres primeurs hivernaux sur les étals des marchés alsaciens. Adieu potiron, potimarron, courge muscade et cucurbitacées en tous genres. Au revoir, topinambours, panais et tous les oubliés rappelés à notre bon souvenir. Bonjour chou-fleur, radis, petits-pois, navets, épinards, asperge (plus que quelques jours à patienter pour cette tige adorée que je trépigne de retrouver dans mon assiette chaque année). J'adore le renouveau printanier ! Mais, même si je me réjouis de goûter à nouveau aux saveurs délaissées cet hiver, il y a un légume dont je ne me lasse jamais et que...

Il fait beau, le soleil brille. Du moins ici à Marrakech, le temps est radieux ! Je profite d'un temps de farniente au bord de la piscine pour publier une de mes dernières recettes, justement inspirée des saveurs qui ont bercé mon enfance. J'ai vécu au Maroc mes premières années d'existence et sans doute mon goût a-t-il largement été forgé, ici, au pays du safran, des tajines, de la cannelle et des cornes de gazelle. Ce sont souvent ces saveurs auxquelles j'ai goûté toute petite qui me viennent à l'esprit quand il s'agit d'imaginer un plat très personnel...