Je fais de mon mieux pour bannir les plats industriels de l'alimentation familiale, en cuisinant des produits de saison, le plus possible de notre région. Mais je l'avoue, il m'arrive d'acheter des pizzas toutes faites quand je me trouve complètement débordée. Sans trop culpabiliser, car ce n'est pas si fréquent et puis je n'ambitionne pas d'être une mère parfaite ! Mais, l'autre jour je me suis attardée sur la composition d'un de ces produits et mon sang n'a fait qu'un tour. La liste des additifs présents dans une simple pizza est tout simplement vertigineuse.

Je suis fan des recettes de grand-mère. Et plus je m’aventure sur le terrain de la gastronomie alsacienne, plus je vénère les grands-mères alsaciennes. Elles avaient un sens pratique et une ingéniosité qui nous font souvent défaut aujourd’hui ! Preuve en est avec cette recette de mendiant très astucieuse qui permet de recycler pain ou brioches rassis et fruits en fin de vie. Dans une société de profusion où tout est si facilement accessible, nous avons en effet pour beaucoup oublié le sens de la mesure et la sobriété. Et pris un bien mauvais pli ! Véritable fléau des temps...

Du pain rassis à ne plus savoir où le stocker, des pommes boudées au profit des bredele et chocolats de fin d'année qui commencent à flétrir... Il est grand temps de réagir ! Hors de question bien-sûr de jeter tout ce petit monde à la poubelle. Ce serait le comble alors qu'on a en Alsace la recette miracle pour donner une seconde vie au pain rassis comme aux fruits abîmés.

Il y a des recettes qui me filent la banane. Pas forcément des recettes à la banane d’ailleurs. Dès lors qu’il y a abondance, opulence, voire exubérance, mon coeur se met en liesse et la vie me paraît irrémédiablement radieuse. Rien de plus galvanisant qu’un compteur calorique frisant l’indécence ! Il annonce un précieux instant de lâcher-prise, où plus rien ne compte que le plaisir extatique de céder à la gourmandise. Ce n’est pas raisonnable ? Tant mieux, la dégustation n’en sera que meilleure ! Et je prendrai un malin plaisir à me moquer de tout le reste, à envoyer...

Käsestreuselkuchen… Mais qu’est-ce donc encore que cette appellation tarabiscotée ? Prononcez Kaise-chtreuillesseul-kouren…  Après le Crazy Streusel, me voici récidivant avec une douceur tout aussi folle, sortie une nouvelle fois de mon imagination (débordante dès lors qu’il s’agit d’assouvir mon insatiable gourmandise). Le Käsestreuselkuchen est un extravagant et délicieux compromis entre le cake, le streusel et le gâteau au fromage blanc (käsekuchen). A vrai dire, j’étais tout-à-fait persuadée d’avoir inventé le nom comme le concept de mélange des genres pour me rendre compte grâce à des commentaires postés sur ma page Facebook qu’un gâteau assez similaire existe depuis belle lurette dans certains pays de l’Est. Quoiqu’il...

La saison des mirabelles bat son plein en Alsace. Et ce petit fruit doré est une source d’inspiration sans fin pour la gourmande que je suis. Après la tarte, les financiers et le clafoutis, la mirabelle devait forcément devenir la vedette d’un de mes Crazy Streusel. Si vous vous baladez régulièrement sur ce blog, vous avez forcément croisé ce spécimen gourmand qui confine à la folie ! Le Crazy Streusel est un gâteau sorti tout droit de mon imagination très très féconde (surtout quand il s’agit d’assouvir mon insatiable gourmandise). Composé d’une pâte à cake généreusement garnie de fruits, il est...

La folie du Crazy Streusel n’a toujours pas quitté mon esprit. Cette démence est même de nature exponentielle. J’ai mis le doigt dans l’engrenage et me voilà de plus en plus aliénée à la folle gourmandise de ce gâteau que j’ai imaginé il y a maintenant près d’un an. Je ne peux plus voir un fruit sans l’imaginer au coeur d’un Crazy streusel. C’est devenu obsessionnel ! La saison des myrtilles ne pouvait donc pas passer sans que je ne mette la petite baie bleue à contribution dans une nouvelle recette. Pour changer du caramel ou des ganaches versés sur...

J’avais délaissé quelques temps ma lubie du Crazy streusel, ce gâteau démentiel (et caloriquement très incorrect), sorti tout droit de mon imaginaire galopant quand il s’agit de satisfaire ma gourmandise ! Et puis, tout récemment l’arrivée des abricots dans les vergers alsaciens a réveillé ma passion du Crazy streusel, m’incitant à commettre un spécimen aux abricots imbibé de ganache à la pistache en cours de cuisson et recouvert d’un streusel croustillant à la pistache. Un pur délice pour ne pas dire une tuerie qui a relancé pour de bon mon obsession du Crazy Streusel. Me voilà à nouveau en proie à la...

Plus je cuisine et plus je me retrouve avec des restes ou des produits en fin de vie qu’il me faut recycler afin d’éviter le gaspillage. Il m’arrive aussi de sur-estimer la capacité des estomacs de mes convives et notamment de sur-évaluer la quantité de pain nécessaire pour la soirée. C’est ainsi que je me suis retrouvée récemment avec 500g de baguettes dures comme du béton à écouler. Hors de question de balancer tout ce pain rassis à la poubelle ! J’ai une sainte horreur du gaspillage alimentaire. Et quand il m’arrive de jeter de la nourriture, ma conscience me tourmente douloureusement....

Petit Papa Noël est sur le point de descendre du ciel. Les enfants ne tiennent plus en place. Les adultes non plus. Mille et un détails auxquels songer. La table à dresser. Se planquer pour emballer les derniers cadeaux. Prendre en compte le brushing dans le timing… ça prend du temps le brushing ! Vite chercher du pain. Préparer des toasts. Ne pas oublier les bougies sur la table. Heureusement, j’ai opté pour un dessert vite fait bien fait. Trois préparations plutôt sommaires : un biscuit, une compotée de cerises, une chantilly. Etaler les cerises sur le biscuit, la chantilly sur les cerises. Rouler la bûche,...