Les Alsaciens ne sont pas perçus comme des modèles de vertu culinaire, bien au contraire ! On nous prête un coup de fourchette bien trop franc, la main lourde sur le gras comme sur le sel, un goût excessif pour les nourritures riches et robustes et un manque total d'appétence pour les aliments sains et légers. Bref, pour certains mangeurs de l'intérieur,  l'Alsacien est "diététiquement" incorrect et mériterait de prendre quelques leçons de bien manger.Les Alsaciens, rois de la malbouffe ? Certes, notre registre culinaire contient quelques non-sens nutritionnels. Tenez, la salade alsacienne, par exemple. Avouons que le choix du terme salade pour cette recette qui marie cervelas, gruyère et oeuf, le tout généreusement arrosé...

La Saint-Valentin approche et à Strasbourg, la fête des amoureux ne se cantonne pas au 14 février mais s'étend sur 10 jours avec l'opération "Strasbourg, mon amour". Depuis quelques années, la ville propose en effet toutes sortes d'animations pour allumer ou raviver les feux de la passion : spectacles, concerts, sorties gourmandes, expositions, cinéma, soirées dansantes, shooting photo, visites guidées etc...

Les fêtes approchent à grands pas. Et peut-être, n'avez-vous pas encore tout-à-fait tranché la question de votre menu de Noël ou de nouvel an ! Il y a bien-sûr l'option de la dinde ou du chapon pour un réveillon très traditionnel. Mais tout est bien évidemment permis et les agapes de fin d'année peuvent aussi être l'occasion de sortir des sentiers battus.Pourquoi pas vous régaler de cette savoureuse recette de magret de canard Rossini imaginée dans le cadre de mon partenariat avec la fameuse maison alsacienne Feyel ? Un plat idéal si vous prévoyez de n'être pas trop nombreux à table, car il faut prendre en compte la nécessité de...

Les légumes de printemps commencent à supplanter les courges et autres primeurs hivernaux sur les étals des marchés alsaciens. Adieu potiron, potimarron, courge muscade et cucurbitacées en tous genres. Au revoir, topinambours, panais et tous les oubliés rappelés à notre bon souvenir. Bonjour chou-fleur, radis, petits-pois, navets, épinards, asperge (plus que quelques jours à patienter pour cette tige adorée que je trépigne de retrouver dans mon assiette chaque année). J'adore le renouveau printanier ! Mais, même si je me réjouis de goûter à nouveau aux saveurs délaissées cet hiver, il y a un légume dont je ne me lasse jamais et que...

Quand j'ai envie de poisson, j'opte souvent pour la truite d'Alsace. Sa chair ressemble à celle du saumon (en un peu moins gras), les enfants l'apprécient and last but not least,  je connais sa provenance (Aux sources du Heimbach), ce qui m'offre le luxe de ne pas me polluer l'esprit avec toutes sortes de craintes et suspicions d'ordre sanitaire. En plus, tout comme le saumon, la truite, c'est plutôt easy à préparer. J'en ai acheté un beau filet la semaine dernière (non rassurez-vous je n'ai pas attendu une semaine pour le préparer, j'ai juste tardé à publier ma recette !). Je l'ai détaillé en pavés,...

Après le marathon gastronomique des fêtes, rien de tel qu’un peu de repos bien mérité pour nos systèmes digestifs très certainement épuisés par autant de sollicitations. D’autant qu’à peine, le réveillon de nouvel an digéré, les rois viennent nous asséner le coup de grâce avec leur irrésistible galette. C’est terriblement bon la galette, surtout quand elle est faite avec une pâte feuilletée maison pur beurre et qu’il y a une bonne frangipane dedans. Mais ce n’est malheureusement pas la nourriture la plus digeste pour récupérer après les excès de fin d’année...

Quantcast