Si vous vous baladez régulièrement sur ce blog, vous êtes sûrement déjà tombé(e) sur un chinois. Je parle bien évidemment du spécimen qui se mange et non de l'individu. Il faut dire que le schneckekueche (c'est son petit nom en Alsacien, vraiment du chinois pour quiconque n'est pas familier avec les consonances germaniques !) est une source d'inspiration sans fin. Le principe même de son essence étant de le doter d'une garniture, il suffit de la faire varier pour obtenir une version inédite, très différente des précédentes.  Alors, forcément, je m'en donne à coeur joie. Avec ce chinois à la...

En ce début d’année, impossible d’ouvrir un magazine féminin sans tomber sur le mot detox ! Régimes, cures, diètes, mono-diètes, salades, jus… Nous voilà toutes et tous (Allez les gars avouez vous aussi n’osez plus monter sur la balance avec tout ce que vous avez avalé pendant les fêtes) tiraillés entre l’envie de succomber à la plus redoutable des bombes caloriques déclinée en autant de tentations gourmandes (la galette des rois bien évidemment) et la grande mode du detox qui nous enjoint à la frugalité de repas sains et légers, voire à un régime draconien...

Le temps est loin d’être au beau fixe. C’est même plutôt la fête à la grenouille, aux escargots, à toutes les bestioles qui aiment l’eau ici à Strasbourg. Pourtant, j’ai envie de salades comme si le soleil cognait sans vergogne et que la canicule dictait à mon organisme accablé par la chaleur une alimentation fraîche et légère. Du coup, j’improvise en ce moment presque chaque midi une petite salade gourmande riche en couleurs, en saveurs et en vitamines, qui présente de plus l’avantage d’être prête en un rien de temps. Aurais-je besoin de me donner bonne conscience entre deux...

Je suis une grande malade de salade. Si je m’écoutais, je pense que je me nourrirais exclusivement de scarole, mâche, roquette, mesclun, laitue, batavia, pousses d’épinard etc… Sans vous raconter de salades, j’adore ça, vraiment ! Allez savoir pourquoi ? C’est un truc féminin, sans doute. Les hommes mangent de la viande, les filles de la salade, c’est bien connu. Parce que nous les nanas, nous sommes civilisées et ultra-délicates, les millions d’année nous séparant de l’ère préhistorique nous ayant permis d’affûter notre conscience de la nature et notre sens inné de l’équilibre nutritionnel. L’homme, quant à lui, a vraisemblablement conservé...

Votre dîner est presque prêt et vous êtes plutôt fière de vous car vous avez mis du coeur à l'ouvrage et votre menu pourrait assurément remporter tous les suffrages dans un dîner presque parfait. Enfin presque, car vous vous rendez compte que mis à part quelques malheureux sticks qui traînent au fond du placard, vous n'avez rien à proposer à vos convives pour l'apéro. Un oubli qui pourrait vous coûter la première place dans le concours télévisé...