recette du schneckekuchen, chinois alsacien à la crème pâtissière et aux raisins secs

Chinois à la crème pâtissière et aux raisins secs (Schneckekueche)

Voilà un moment que je rêvais d’un bon chinois à la crème pâtissière, brioche qui en Alsace porte le nom très imagé de Schneckekueche (gâteau en escargots), évocateur de sa forme en spirales juxtaposées. Pour réaliser cette spécialité alsacienne, il faut napper un rectangle de pâte à brioche de l’appareil de son choix (crème pâtissière, crème d’amandes etc..) et former un rouleau dans lequel on découpe des tranches disposées ensuite face visible dans un moule à manqué.

Ainsi enrichi d’une délicieuse farce, le schneckekueche est d’une gourmandise extrême.  Il faut dire qu’en Alsace, on est tout particulièrement habile pour emmener les douceurs au paroxysme de leur potentiel gustatif. On coiffe les tartes, les gâteaux et les brioches de streusel, on les nappe de crème (Ropfkueche), on imagine des formes aptes à accueillir des suppléments de gourmandise. Bref, tous les moyens sont bons pour assouvir notre goût pour les nourritures opulentes, généreuses et pleines de saveurs.

Et croyez-moi, ce chinois à la crème pâtissière en est une exquise et irrésistible illustration ! Si les étapes paraissent nombreuses et les temps de pousse contraignants, le schneckekueche est plutôt facile à faire et… à réussir. Il faut juste un peu de temps devant soi. Dans tous les cas, le jeu en vaut vraiment la chandelle ! Alors, viiiite à vos robots, rouleaux et fourneaux pour réaliser cet exquis chinois à la crème pâtissière qui fera à n’en pas douter des heureux  parmi vos chanceux dégustateurs !

recette du schneckekuchen, chinois alsacien à la crème pâtissière et aux raisins secs

5 de 3 votes
Imprimer

Schneckekueche (chinois alsacien) à la crème pâtissière

Type de plat Dessert
Cuisine French
Temps de préparation 30 minutes
Temps de cuisson 30 minutes
Temps total 1 heure
Portions 8

Ingrédients

  • 100 g de raisins secs
  • Kirsch

Pour la crème pâtissière

  • 4 jaunes d'oeufs
  • 70 g de sucre
  • 30 g de fécule
  • 350 g de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 20 g de beurre

Pour la pâte à brioche

  • 450 g de farine
  • 60 g de sucre
  • 1/2 cube de levure boulangère
  • 3 oeufs battus en omelette
  • 60 ml de lait
  • 125 g de beurre fondu
  • 1 c. à c de sel

Pour la dorure

  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c à s de crème liquide entière

Pour le nappage

  • 1 c. à s de confiture d'abricot
  • 1 c. à c d'eau

Pour le glaçage

  • 2 c. à s de sucre glace
  • quelques gouttes de jus de citron

Instructions

  1. Faites tremper pendant quelques heures les raisins secs dans du kirsch afin de les faire gonfler.

La crème pâtissière

  1. Séparez les blancs des jaunes d'oeufs et réservez les blancs pour une utilisation ultérieure.

  2. Dans une jatte, fouettez les jaunes et le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Incorporez la maïzena.

  3. Faites bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue et grattée dans une casserole. Versez-le sur le mélange oeufs, sucre et maïzena et mélangez vivement. 

  4. Reversez le tout dans la casserole et faites épaissir sur feu moyen tout en mélangeant au fouet. Maintenez la cuisson pendant 3 à 5 minutes après le premier bouillon sans cesser de remuer. Enfin, incorporez le beurre coupé en petits morceaux.

  5. Débarrassez dans un plat, filmez au contact et réservez au réfrigérateur. Au moment de l'utiliser, mixez la crème pâtissière pour la détendre et ainsi faciliter l'étalage sur la pâte.

La pâte à brioche (version thermomix)

  1. Versez le lait et le sucre dans le bol du Thermomix, ajoutez la levure émiettée et faites chauffer à 37 °c pendant 3 minutes vitesse 2.  Ajoutez les autres ingrédients (sauf les raisins secs) et activez la fonction pétrin pendant 10 minutes. Au besoin, complétez avec de la farine si la pâte est trop collante et allongez un peu le temps de pétrissage.

La pâte à brioche (version classique)

  1. Emiettez la levure dans du lait tiède( 37°C : attention la température ne doit surtout pas excéder 50°C, faute de quoi la fermentation ne pourrait pas se faire) et mélangez. Ajoutez le beurre fondu tiède (37°C) et mélangez.

  2. Versez la farine, le sucre et le sel dans une grande jatte, mélangez. Creusez un puits. Versez-y les oeufs battus en omelette et le mélange lait/beurre. Remuez à la cuillère en bois jusqu'à ce la pâte soit homogène. Déposez la pâte sur un plan de travail fariné. Si elle est vraiment trop collante, n'hésitez pas à ajouter de la farine. Puis pétrissez pendant 10 à 15 minutes. 

Temps de pousse et façonnage

  1. Placez la pâte dans une grande jatte farinée, recouvrez-la d'un linge propre et laissez-la reposer pendant 1h à 1h30 près d'une source de chaleur. Pour ma part, je la laisse lever dans le le four chaleur tournante à 40°C (super efficace !). Si votre four n'a pas de fonction basse température, placez par exemple votre récipient à proximité d'un radiateur.

  2. Beurrez et farinez un moule à manqué à fond amovible. 

  3. Au terme du temps de pousse, dégazez la pâte et étalez-la au rouleau sur le plan de travail fariné en un rectangle d'environ 50 cm de longueur et 40 cm de largeur.

  4. Etalez la crème pâtissière sur toute la surface de la pâte, parsemez les grains de raisins secs. Roulez la pâte sur le sens de la longueur de manière à obtenir un rouleau. Découpez ce rouleau en 7 à 8 tranches de longueur à peu près égale.

  5. Disposez délicatement les rouleaux (tranche visible) dans le fond de votre moule, en commençant par en déposer un au milieu puis les autres tout autour. Il est tout-à-fait normal à ce stade que les tranches ne se touchent pas.

  6. Laissez à nouveau la pâte pousser pendant environ 45 minutes toujours dans le four à 40°c ou près d'une source de chaleur.

  7. Au terme du temps de pousse, préchauffez le four à 180°C (chaleur tournante). Préparez la dorure en mélangeant le jaune d'oeuf et la crème. Appliquez au pinceau sur toute la surface du chinois. Enfournez pour 30 à 35 minutes de cuisson.

Le nappage et le glaçage

  1. Faites chauffez la confiture d'abricot avec un peu d'eau et appliquez-la au pinceau sur toute la surface du chinois encore chaud.

  2. Préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace avec quelques gouttes de jus de citron et répartissez-le sur le chinois tiède. 

  3. Démoulez et laissez refroidir sur une grille. Et régalez-vous !!!

Notes

Pour cette recette vous avez utilisé 5 jaunes d'oeufs. Il vous reste donc 5 blancs qu'il ne faudrait pas gaspiller. Si vous testiez mes petits financiers au chèvre d'Alsace et aux tomates confites ou encore mes macarons aux amandes et aux noisettes.

13 Comments
  • gaby
    Posted at 11:07h, 29 octobre Répondre

    j’ai testé hier et goûté ce matin ….excellent !!! enfin un chinois moelleux et aéré , nous l’adorons et je l’adopte , merci Leila

    • Leila
      Posted at 11:44h, 29 octobre Répondre

      Génial, merci Gabby ! Je suis enchantée que cette recette ait été à la hauteur de vos attentes ! Belle journée et à tout bientôt

  • LadyMilonguera
    Posted at 17:04h, 30 octobre Répondre

    Une merveille ton chinois !

  • Pascal
    Posted at 12:04h, 24 février Répondre

    Pourquoi la crème pâtissière tombe toujours aux du plat une fois cuit ?

    • Leila
      Posted at 12:28h, 24 février Répondre

      La loi de l’apesanteur ? Comme les rouleaux sont posés à la verticale, la crème pâtissière a forcément tendance à couler dans le fond.

    • Lolotte
      Posted at 07:48h, 04 novembre Répondre

      La crème pâtissière doit contenir des œufs entiers pour qu’elle puisse figer et je ne mets surtout pas de beurre. Essayez ça marche très bien.

  • patoche
    Posted at 18:14h, 12 octobre Répondre

    Peux t on remplacer les raisins par des pépites de chocolat ?

  • Estelle
    Posted at 14:43h, 15 octobre Répondre

    5 stars
    Bonjour, j’ai fait la version Thermomix….
    et c’est extra.
    Je vais refaire la recette cette semaine. C’est idéal pour un bon petit déjeuner ou un bon 4 h….

  • Claudine
    Posted at 18:48h, 21 décembre Répondre

    5 stars
    Un sans faute … mais mes petits lutins préfèrent les pépites de chocolat. Alors j’ai adapté cette recette en remplaçant les raisins par les pépites de chocolat.
    Juste une petite suggestion : je prélève un tout petit pâton que j’étale très très finement et que je dépose au fond de mon moule … puis j’étale le reste de ma pâte et je suis la recette … et je dispose mes rouleaux sur ce fond … .et du coup, la crème pâtissière reste bien en place !

  • Dominique SYBILLE
    Posted at 15:36h, 02 avril Répondre

    5 stars
    MERCI Leila; c’est LA recette que je cherchais depuis des années.. Je retrouve exactement le chinois de ma jeunesse passée en Lorraine. C’est une brioche qui n’est pas connue en Normandie . Grâce à vous j’ai pu la faire facilement car votre recette est bien détaillée. Je vais essayer aussi celle à la cannelle… Mille MERCIS

  • fabdedianecap
    Posted at 22:50h, 14 avril Répondre

    Bonjour,

    J’ai testé dimanche.Mon premier chinois, ma première recette ici ! On s’est régalé. A cause des commentaires je n’ai pas osé mettre toute la délicieuse crème patissière, dommage…en tout cas rien n’a coulé dans le plat.N’ayant pas assez de raisin j’ai mis des morceaux de chocolat noir.
    Demain j’essaie un salé : pesto tomate mozza.
    Merci. Fabdedianecap

Post A Comment
Evaluation de la recette




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les dernières actualités de notre blog.

Vous êtes bien abonné(e)