Confiture de potiron d’Alsace à la vanille et au piment

Pas de fête d’Halloween, sans être mort de trouille, ni citrouille ! Le fameux curcubitacé à la couleur orange est à Halloween ce que le sapin est à Noël, absolument incontournable. Mais d’où vient donc cette tradition ?

Pourquoi la citrouille à Halloween ?

Vite un petit tour sur la toile (pas d’araignée hein !) pour combler ma lacune (et mourir moins bête) ! L’ancêtre d’Halloween, la fête de Samain, perpétuée par les peuples Celtes depuis la nuit des temps chaque 31 octobre n’avait absolument pas la citrouille pour emblème… Mais plutôt le navet, la betterave ou le rutabaga ! En effet, on creusait ces légumes pour y placer une bougie et on les déposait sur les chemins et rebords de fenêtre afin de guider les revenants venus errer sur terre déguisés en monstres. Ce n’est qu’à la moitié du XIXème siècle que la citrouille est apparue, après que les Irlandais fuyant la Grande Famine s’exilent en Amérique et y importent la tradition d’Halloween. La citrouille, légume de saison prolifique aux Etats-Unis et particulièrement facile à creuser, devient alors le support idéal pour créer des lanternes sensées éclairer le parcours des morts de retour parmi les vivants.

Mortelle en confiture

Si la fabrication de lanternes n’est plus forcément à l’ordre du jour dans les foyers, la citrouille (ou potiron) fait au moins partie du décor ou de l’assiette. Chez nous, elle a en fini en confiture à la douce saveur vanillée pour agrémenter  les tartines du matin et en version plus endiablée (qui vous réveillerait presque un mort) additionnée de piment (idéale pour accompagner du fromage). Absolument MORTELLE ! Moi qui ne suis vraiment pas fan de confiture, je me suis même prise à la manger… à la petite cuillère ! J’avais pour idée de l’utiliser dans la foulée pour en faire une Linzetorte originale mais franchement je doute qu’elle ne survive à mes assauts répétés. Ses jours sont sérieusement comptés et elle finira tôt ou tard par me hanter, à l’instar des zombies et de leur cortège de créatures malfaisantes de sortie la nuit du 31 octobre.

confiture de potiron à la vanille
Pour 4 pots de confiture
  • 1,300 kg de chair de potiron
  • 20g de beurre
  • 1kg de sucre
  • le jus d’un citron
  • 3 gousses de vanille
  • Piment de cayenne (facultatif)

Lavez soigneusement vos pots de confiture.
Epluchez le potiron de manière à obtenir 1, 300 kg de chair. Hachez-la grossièrement au mixeur ou râpez-la comme vous le feriez avec des carottes.
Faites fondre le beurre dans une grande casserole ou une cocotte. Ajoutez le potiron et faites-le cuire à feu moyen et à demi-couvert tout en remuant régulièrement pendant une quinzaine de minutes.
Versez ensuite le sucre, les grains de vanille des gousses que vous aurez préalablement grattées et le jus du citron. Laissez cuire 30 à 40 minutes jusqu’à ce que la confiture deviennent consistante et nappe le dos d’une cuillère.
Prélevez deux-tiers pour les mixer finement. Reversez la mixture dans la casserole ou la cocotte, mélangez-bien avec la confiture qui n’a pas été mixée et chauffez à nouveau le tout quelques minutes jusqu’à ce que la confiture soit à nouveau bouillante. Si vous souhaitez ajouter du piment (idéal pour une version à consommer avec du fromage), prévoyez d’ajouter l’équivalent d’une cuillère à café bombée par pot.
Remplissez chaque pot de confiture bouillante à raz-bord à l’aide d’une louche. Refermez-le immédiatement et posez-le tête à l’envers (sur le couvercle) pendant 5  minutes. Cette opération permet de stériliser le pot et vous dispense donc de le faire au préalable. Votre confiture est prête !

4 réflexions sur “Confiture de potiron d’Alsace à la vanille et au piment”

  1. bonjour
    En + comme font les grands confituriers (francis miot champion du monde) après les avoir retournés mettez les dans de l’eau avec des glaçons pendant 15 minutes ainsi vous aurez un choc thermique et une double stérilisation
    poutous et a bientôt
    Chef Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Panier

Ne perdez pas une miette de mes prochaines recettes

Enregistrement Newsletter popup

Un magnifique livre de recettes pour vous

Livret tartes flambées – opération Pierre Schmidt

Retour en haut