Layer cake anniversaire façon Linzertorte pour les 40 ans de l’Écomusée d’Alsace

Cette année, j’ai l’immense privilège d’être ambassadrice de l’Écomusée d’Alsace à l’occasion de son 40ème anniversaire. Un rôle dont je suis très fière et qui me tient pleinement à coeur ! Car quand j’ai découvert, il y a quelques années, ce lieu unique dédié à la valorisation de notre patrimoine régional, j’en suis littéralement tombée amoureuse !

Bien plus qu’un simple musée, l’Écomusée est un écosystème vivant à ciel ouvert qui perpétue les traditions, les métiers d’antan et les saveurs de notre belle région. On y vit un fabuleux voyage à travers le temps pour explorer l’Alsace sous ses mille et une facettes. Ce village enchanteur campé au coeur d’une nature luxuriante est un lieu parfait pour vivre une escapade enrichissante pleine de découvertes et de moments précieux seul, en famille ou entre amis !

Pour célébrer cette pépite qui régale un public toujours plus nombreux chaque année, j’ai créé un gâteau d’anniversaire inspiré de la célèbre Linzertorte, une délicieuse spécialité alsacienne empruntée à nos amis autrichiens. Mais avant de vous dévoiler cette recette gourmande, laissez-moi vous entraîner dans une aventure culinaire et culturelle au cœur de l’Alsace, à la découverte de l’Écomusée !

La naissance de l’Écomusée d’Alsace

Un peu d’histoire tout d’abord pour découvrir comment ce lieu incroyable a vu le jour ! Tout commence dans les années 1970 quand un petit groupe d’étudiant passionné par l’histoire et l’archéologie, mené par Marc Grodwohl, s’alarme de la disparition progressive du patrimoine architectural alsacien. Ils décident alors de se mobiliser pour sauvegarder les maisons alsaciennes en restaurant des bâtiments abandonnés et fondent l’association « Maison Paysannes d’Alsace ». Face à l’impossibilité de conserver certains bâtiments sur place, l’association décide avec ambition de les démonter pour les reconstruire à l’identique dans un autre lieu.

Le projet de « conservatoire de la maison alsacienne » se concrétise quelques années plus tard, sur un terrain en friche, entre Mulhouse et Colmar, mis à disposition par la commune d’Ungersheim. La première maison à être remontée est une petite bâtisse originaire de Kœtzingue. A partir de là, toutes les maisons reconstruites au musée porteront le nom de leur commune d’origine. L’Écomusée d’Alsace ouvre ses portes le 1 er juin 1984 avec 20 bâtiments remontés. L’inauguration, en présence du ministre de la culture Jack Lang, est grandiose ! Cette année-là, 75 000 visiteurs viennent découvrir cette aventure muséale ! De nombreux dons d’objets affluent : les Alsaciens s’impliquent et se passionnent pour le projet.
Pour en savoir plus sur les origines de l’Écomusée d’Alsace : https://www.ecomusee.alsace/ecomusee-alsace/lassociation/

97 hectares dédiés à la valorisation du patrimoine et à la biodiversité

Aujourd’hui, l’Écomusée d’Alsace peut se targuer d’être le plus grand musée à ciel ouvert de France. Sur une surface de 97 hectares, le public découvre 80 bâtiments représentatifs de l’Alsace, démontés de leur commune d’origine alors qu’ils étaient en péril, pour être remontés au musée et sauvegardés. Les visiteurs sont invités à pousser la porte de chaque bâtiment pour y trouver un atelier d’artisan, une ferme, un intérieur réaménagé ou encore une exposition ! Grâce aux nombreux dons des Alsaciens, le musée compte plus de 100 000 objets de collection qui participent à la scénographie : meubles, vaisselle, costumes, objets de décoration, outils, machines, charrettes …

Pour mener à bien l’ensemble de ses missions de sauvegarde, de valorisation et de transmission du patrimoine, l’Écomusée d’Alsace peut compter sur près de 300 bénévoles. Véritable lieu de sociabilité, le musée favorise les échanges intergénérationnels et le partage des connaissances. Les bénévoles s’organisent en groupe d’activité appelés « corporations » : apiculteurs, arboriculteurs, vanniers, naturalistes, conteurs … Grâce aux bénévoles, le musée fait revivre les Arts et Traditions Populaires lors d’événements spectaculaires : traditions de Pâques, Walpurgisnacht, cortège du « feuillu de Pentecôte », arrivée du Saint-Nicolas, veillées de Noël

Plus grand refuge LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) en Alsace, le musée s’engage pour la préservation des habitats afin de favoriser la biodiversité. Grâce aux bénévoles naturalistes, plus de 5 000 espèces vivantes ont déjà été recensées ! Papillons, petitsrongeurs, champignons, habitants de la rivière … font désormais partie de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel. De plus, l’Écomusée d’Alsace s’inscrit dans la démarche de transition environnementale
impulsée par la commune de Ungersheim. 

Photos de l'Ecomusée d'Alsace
Photohraphie d'un sentier Nature à l'Ecomusée d'Alsace
© francois kiesle

La transmission au coeur des missions de l’Écomusée

Chaque année, l’Écomusée d’Alsace accueille plus de 20 000 enfants en sortie scolaire, extrascolaire ou en accueil de loisir à la journée. Les thématiques sont variées et permettent d’apprendre tout en s’amusant : atelier forge, atelier poterie, rencontre avec les animaux de la ferme, cuisine traditionnelle, calligraphie à l’école d’antan … Grâce à ces offres pédagogiques passionnantes, les enfants et les adolescents, de la maternelle au lycée, peuvent ainsi expérimenter les savoir-faire traditionnels dans un véritable écrin de biodiversité.

Depuis deux ans, grâce à un partenariat avec Le Gabion, l’Écomusée d’Alsace accueille une formation professionnelle d’ouvrier en restauration du patrimoine et en écoconstruction. Ce cursus de formation se déroule sur un an. Chaque année, il permet ainsi à 10 stagiaires qui participent à des chantiers d’école directement au sein du musée de développer des compétences dans les techniques de construction et de restauration avec des méthodes et des matériaux respectueuses de l’environnement.

Plus que jamais, l’Écomusée d’Alsace est un outil de développement local et une terre d’accueil, un lieu d’expérimentation, de formation et d’activités, un outil de promotion pour les patrimoines naturels, culturels, matériels et immatériels, les arts, les traditions, les gestes et les savoirs au sein de l’espace rhénan.
Chaque visite est une aventure à vivre, une découverte à faire, un souvenir à créer ! En famille, entre amis, seul ou en groupe, on ne s’en lasse jamais !

Photo de petites Alsaciennes en costume traditionnel à l'Ecomusée d'Alsace
©Laurent Walter

Cultiver et partager le goût du local

En grande amoureuse de notre terroir et de nos traditions gourmandes régionales, je ne peux que saluer l’engagement de l’Écomusée d’Alsace pour contribuer à la conservation et à la valorisation de notre patrimoine culinaire.

J’ai été très agréablement surprise d’apprendre que l’Ecomusée produit ses propres fruits et légumes et abrite plusieurs exploitations agricoles, dont un verger conservatoire qui abrite 250 variétés de pommes anciennes. Les bénévoles arboriculteurs ont d’ailleurs eu l’excellente idée de créer un labyrinthe de pommiers au coeur de la Forêt des Jeux, espace ludique en plein coeur de la nature pensé pour amuser les enfants tout en les sensibilisant à la préservation de l’environnement. Bon à savoir, tout-un-chacun a la possibilité de soutenir cette action en parrainant un arbre fruitier. Plus d’infos ici : https://www.ecomusee.alsace/parrainez-un-arbre-a-lecomusee-dalsace/

Grâce à l’implication de ses bénévoles, l’Écomusée produit et fabrique de nombreux produits gourmands à se procurer dans sa boutique : une grande variété de schnaps, des confitures de toutes sortes, trois variétés de miel (acacia, fleurs et tilleul) et même du vin ! Et oui, l’Ecomusée possède ses propres vignes !

Sa production de fruits et de légumes est également valorisée à la Maison des Goûts et des Couleurs, un espace de médiation sur la gastronomie alsacienne, qui fait partie du patrimoine vivant du territoire. Tous les jours d’ouverture du musée, un médiateur culturel cuisine des recettes de saison pour régaler le public avec les récoltes du musée. Et bien évidemment, les habitants à plumes et à quatre pattes du Musée, véritables acteurs de l’écosystème du village profitent également allègrement des récoltes de l’Ecomusée.

À l’Écomusée d’Alsace, c’est ainsi tout un univers qui s’offre à vous, du champ à l’assiette. Vous pouvez participer à de nombreuses activités, tout au long de l’année : participer à la traditionnelle fête des vendanges au milieu des vignes, assister à des démonstrations de distillation de schnaps ou encore découvrir les secrets de l’apiculture.

Visite Tracteur Ecomusée d'Alsace
©Sebastien NORTH

Rendez-vous le dimanche 2 juin à l’Écomusée

D’ailleurs, je vous invite chaleureusement à me rejoindre dimanche 2 juin entre 14h et 18h pour participer un atelier culinaire exceptionnel à la Maison des Goûts et des Couleurs à l’occasion du week-end anniversaire de l’Ecomusée d’Alsace. J’aurai le plaisir de réaliser avec vous et pour vous une version miniature du gâteau d’anniversaire de l’Écomusée d’Alsace, en format cupcakes ! J’espère que vous serez nombreux à venir à ma rencontre pour profiter ce moment de gourmandise et de convivialité. De mon côté, je suis impatiente de vivre cette délicieuse expérience avec vous !

Qui dit anniversaire dit forcément cadeaux ! Aussi, grâce à la complicité de l’Ecomusée, je me fais une joie d’organiser tout bientôt un jeu concours sur mes réseaux sociaux pour faire remporter à 4 d’entre vous de délicieux produits et des pass famille pour découvrir ou redécouvrir ce joyau de notre patrimoine. Restez à l’affût en faisant un tour sur mes comptes Facebook et Instagram dans les prochains jours !

Site officiel de l’Ecomusée d’Alsace : https://www.ecomusee.alsace/
Billetterie : https://www.ecomusee.alsace/billetterie/ 
Week-end anniversaire du 1er et 2 juin :: https://www.ecomusee.alsace/fiches/327000256-lecomusee-dalsace-fete-ses-40-ans/

Layer cake d’anniversaire façon Linzertorte aux framboises fraîches

Pour 12 parts – 45 mn de préparation – 45 mn de cuisson

Revisite de la fameuse Linzertorte empruntée à nos amis Autrichiens et devenu emblématique de notre tradition pâtissière,  ce layer cake en reprend les principaux marqueurs avec une délicieuse génoise moelleuse à la cannelle et la confiture de framboise. Un délice parfait pour vos célébrations ! 

500 g de framboises fraîches
1 pot de confiture de framboises

Pour la génoise à la cannelle
180g de sucre
50 g de miel
220 g de farine
1 c. à s de cannelle
1 c. à s de cacao en poudre
¾ de levure chimique
7 œufs
Les zestes d’1 citron
1 pincée de sel

Pour le sirop léger à l’eau de vie de framboise
140 g d’eau
60g de sucre
1 cuillère à soupe d’alcool de kirsch

La chantilly à la cannelle
600 ml de crème liquide entière
250 g de mascarpone
75 g de sucre glace
4 c. à c. de cannelle

Le biscuit
Préchauffez le four à 180°C chaleur tournante
Mélangez la farine, la levure, le cacao et les épices.Séparez les blancs des jaunes d’oeufs, et montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Quand ils sont très fermes, ajoutez le sucre, le miel et battez encore.Baissez la vitesse du robot et ajoutez d’un coup les 7 jaunes, puis tout de suite la farine avec la levure, le cacao et les épices en pluie et les zestes de citron.Arrêtez très rapidement le robot pour que la préparation n’ait pas le temps de retomber, versez dans le moule que vous aurez préalablement chemisé de papier sulfurisé sur les bords pour permettre au gâteau de monter. Enfournez immédiatement pour 40 min.Démoulez tiède et attendez que le gâteau soit refroidi pour le trancher en 3 dans l’épaisseur.

La chantilly à la cannelle
Fouettez la chantilly très froide et ajoutez le sucre et la cannelle dès qu’elle commence à monter. Serrez bien. Et placez dans une poche à douille. 

Le montage
Punchez le biscuit du fond avec le sirop en vous aidant d’un pinceau. Etalez une fine couche de confiture de framboise. Garnissez de chantilly. Parsemez quelques framboises. Déposez le disque du milieu. Punchez également. Réitérez les couches dans le même ordre. Refermez avec le disque du dessus du gâteau. Recouvrez tout le gâteau avec une fine couche de Chantilly. Lissez bien. Placez au frais pendant 12h. Utilisez la chantilly restante pour napper tout le gâteau et former quelques rosaces. Décorez avec des framboises.

Le sirop léger à l’eau de vie de framboise
Faites bouillir l’eau et le sucre jusqu’à atteindre 100°C. Hors du feu ajouter l’eau de vie de framboise.

Recette de gâteau d'anniversaire Layer cake façon Linzertorte pour les 40 ans de L'Ecomusée d'Alsace

Contenu sponsoris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Panier

Ne perdez pas une miette de mes prochaines recettes

Enregistrement Newsletter popup

Un magnifique livre de recettes pour vous

Livret tartes flambées – opération Pierre Schmidt

Retour en haut