L'automne et ses premiers frimas sont bel et bien là en Alsace. Et pour se consoler du froid et de la grisaille, rien de tel que le chocolat ! Ou mieux encore une douceur au caractère bien trempé comme ce succulent gâteau poire choco et streusel de cacao. C'est un dessert que j'ai mis au point alors que j'étais dans une phase bouillonnante de créativité et d'envies culinaires pour la conception de mon livre l'Alsace enchantée. Autant vous dire qu'il est affolant de gourmandise ! [one_half padding="0 2px 0 0"][/one_half][one_half_last padding="0 0 0 2px"][/one_half_last] La saison des poires a commencé en Alsace...

En Alsace, pas de fêtes de Pâques sans le traditionnel et délicieux Lämmele (aussi appelé Lamala, Lammele ou Osterlammele), un irrésistible et adorable agneau proposé, non pas dans les boucheries mais dans les pâtisseries alsaciennes. Ouf, voici une bête qu'on peut dévorer toute entière sans aucun état d'âme ! (A moins de suivre un régime vegan qui proscrit les oeufs...

Un gâteau poire chocolat ? Quel manque cruel d'originalité me direz-vous ! Ce à quoi je répondrai que vous avez entièrement raison ! Mais pourquoi réinventer le fil à couper le beurre quand celui-ci a déjà fait mille fois ses preuves ? Je revendique donc  aujourd'hui mon goût banal à pleurer pour les saveurs consensuelles et plus particulièrement mon penchant d'une platitude déconcertante pour le duo poire/chocolat. Ceci dit, le gâteau poire chocolat que je vous propose aujourd'hui n'est pas tout-à-fait ordinaire, ce qui excusera peut-être mon absence totale d'ambition concernant la recherche des saveurs. C'est un gâteau hybride trois-en-un qui...

Attention, si vous êtes au régime, si la simple énonciation du mot "calorie" suffit à vous filer des sueurs froides, si manger rime pour vous avec diète, si vous avez réussi l'exploit d'écarter définitivement le sucre de votre alimentation (si c'est le cas, vous êtes mon idole, je vous admire et vous envie à la fois, et surtout j'aimerais bien connaître votre secret), je vous déconseille formellement de vous arrêter trop longtemps sur cette page ! Si au contraire, la gourmandise fait partie des petits plaisirs de la vie auxquels vous refusez de renoncer, méfiez-vous quand même ! Ce Crazy Streusel est une bombe...

Un vaste débat fait rage chez nous depuis quelques jours, opposant deux camps diamétralement opposés. Et cette joute concerne une question de la plus haute importance, à savoir les variétés de bredele à mettre au programme de ma production 2016 (toujours pas bouclée à ce jour mais je ne désespère pas, il reste quelques jours avant Noël et je compte bien mettre les bouchées double). Mon mari ne jure que par les biscuits sophistiqués, selon lui bien plus gourmands. Les Spritz, butterbredele et autres sablés sont selon lui un déploiement d'efforts inutiles et sans intérêt qu'il  m'engage sérieusement à réinvestir ailleurs (c-à-d dans...

Le mois de décembre file à toute allure et je n'ai toujours pas fini ma production de bredele. Je les prépare un peu au compte-goutte cette année avec le risque que les boîtes se désemplissent plus vite encore qu'elles ne se remplissent. Ce sont mes enfants qui ont choisi la dernière variété, de jolies spirales vanille-choco très attractives à l'oeil...

En Alsace, la Forêt Noire est un classique de la pâtisserie absolument incontournable. Hérité de nos voisins allemands, ce gâteau à étages peut s'élever sur des hauteurs dignes des sommets du massif montagneux du même nom. Pas étonnant qu'un seul regard posé sur lui suscite un véritable vertige de gourmandise ! Et quand on y goûte, c'est une avalanche de sensations qui envahit le palais...

Vous êtes en quête d'un dessert qui fait mouche à tous les coups, sans pour autant vous lancer dans une préparation élaborée, chronophage et périlleuse ? Ne cherchez pas plus loin vous avez trouvé ! Voici l'arme fatale que je dégaine au dessert, quand je n'ai vraiment pas le temps de préparer un dessert plus sophistiqué ou quand je reçois des invités sur le pouce en semaine...

Mes enfants sont fans de pain d'épices, surtout quand il prend la forme de sujets rigolos et qu'ils peuvent s'amuser à croquer le bras, la jambe, la tête ou le ventre d'une victime à la merci de leur gourmandise et de leurs appétits les plus cruels. Aussi quand j'ai proposé à Oscar d'inviter ses cousins Arthur et Victor à venir fabriquer avec nous quelques bonhommes en pain d'épices, il s'est en fait une joie toute une semaine durant.

...