Tarte flambée aux poireaux et aux lardons

Plat Recettes Spécialités alsaciennes
Tarte flambée aux poireaux et aux lardons
J’ai un faible pour la tarte flambée, ce mets alsacien, rudimentaire et populaire, qui se partage entre les membres d’une même tablée et se grignote du bout des doigts. C’est un délice de simplicité et de convivialité que j’aime mettre au menu chez nous de temps à autre. Même si j’apprécie beaucoup la version traditionnelle, je n’ai aucun scrupule à la faire varier en y intégrant des légumes comme avec cette tarte flambée aux poireaux (ce qui m’a souvent été reproché sur les réseaux sociaux). Recette de tarte flambée aux poireaux et aux lardonsC’est à mon sens un bon moyen de faire manger nos si précieux végétaux aux enfants et d’enrichir de vitamines, fibres et minéraux ce plat roboratif. Car, il faut bien le reconnaître, ce n’est pas le mets le plus palpitant d’un point de vue nutritionnel. Et puis, pour la grande aventurière du goût que je suis, toutes les occasions sont bonnes pour offrir à mes papilles de nouvelles sensations. Alors n’en déplaisent aux pourfendeurs de la flammekueche qui vivent la moindre variation comme un sacrilège, je persiste et signe allègrement.
Recette de tarte flambée aux poireaux et aux lardons Après une version aux asperges, une autre aux pleurotes et au munster, je fais donc une petite place sur mon blog à cette tarte flambée aux poireaux. Si vous avez quelques poireaux dans le frigo dont vous n’avez pas encore décidé du sort (et si vous n’êtes pas réfractaire au changement), cette recette pourrait tomber à point nommé. Pour ma part, j’ai vraiment adoré ! Et c’est sûr, je récidiverai ! Recette de tarte flambée aux poireaux et aux lardons

Tarte flambée (flammekueche) aux poireaux et aux lardons

Pour la garniture

  • 250 g de crème fraîche épaisse
  • 150 g de fromage blanc
  • 2 gros poireaux
  • 1 gros oignons
  • 100 g de lardons fumés
  • un peu d’emmental râpé ((facultatif))
  • huile

Pour la pâte à pain

  • 350 g de farine
  • 15 g de levure boulangère fraîche Ou 1/2 sachet de levure sèche
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de sucre
  • 190 g d’eau à température ambiante
  • 25 g d’huile neutre (colza tournesol)

La pâte à pain

  1. Emiettez la levure boulangère dans l’eau, ajoutez le sucre et mélangez. Versez la farine dans une grande jatte. Ajoutez le mélange d’eau et de levure, l’huile et le sel et pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte souple et homogène.
  2. Huilez légèrement un grand bol, déposez-y la pâte, filmez et laissez-la lever jusqu’à ce qu’elle double de volume (soit 45 minutes à 1 heure environ).

La garniture

  1. Coupez l’oignon en 2 et émincez-le en fines lamelles. Lavez les poireaux, ôtez les verts abimés, mais conservez les autres. Coupez les poireaux en deux dans le sens de la longueur et émincez-les finement. Faites suer l’oignon dans une sauteuse avec un peu d’huile pendant 2 à 3 mn. Ajoutez les poireaux, salez légèrement et poursuivez la cuisson pendant une dizaine de minutes. A la fin de la cuisson, salez et poivrez. Laissez refroidir.

La crème

  1. Mélangez la crème fraîche et le fromage blanc. Salez et poivrez. Réservez.

Le montage et la cuisson des tartes flambées

  1. Une fois la pâte levée, préchauffez votre four à 230°C.
  2. Farinez le plan de travail et tapissez 2 plaques rectangulaires de papier sulfurisé. Divisez votre pâte en 2. Formez 2 boules et abaissez-les le plus finement possible à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Déposez chaque fonds de flammekueche sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
  3. Etalez la moitié de la crème sur chacun. Parsemez la garniture de poireaux sur toute la surface, puis les lardons et enfin un peu d’emmental râpé. Enfournez pour 15 mn de cuisson environ.

Exclusivité : mon dernier livre de recettes disponible uniquement sur commande !

Enchantez vos proches à Noël avec mon livre de douceurs à déguster en exclusivité et en avant-première (sortie en librairie prévue au printemps 2023) !

Ma dernière vidéo

Faisons connaissance

Vous souhaitez faire la promotion de votre entreprise, de votre marque ou de
votre produit, organiser un lancement ou un événement culinaire, faire le buzz sur un concept ou une actu ?

6 commentaire(s)

Elisabeth Doppler 2022-02-24 12:35:34

Natacha Alexandroff, la tarte flambée s'appelle ainsi parce que dans le temps, c'est le boulanger du village qui allumait le four à bois pour tout le village, et la première cuisson c'était les tartes, dans les flammes du four, tout comme on a aussi la potée du boulanger, ou Baeckaoffa qui là se cuisait après le pain

Lina 2021-01-18 19:36:17

Oh j'en fais, en saison, aux asperges et jambon, alors pourquoi pas celle-ci !! Merci pour la recette !!

Leïla Martin 2020-04-23 09:33:14

Bonjour, pour ma part je la congèle déjà cuite, ça fonctionne très bien ainsi. Il ne reste plus qu'à la passer au four quelques minutes avant de se mettre à table. Pour le nom, vous avez très certainement raison mais le terme de tarte flambée est d'usage partout en Alsace et ailleurs depuis tellement longtemps qu'il est, je pense définitivement, acquis comme tel. J'espère que cette recette vous plaira. Belle journée

Nathacha Alexandroff 2020-04-21 21:38:47

Bon, j'ai fouillé sur Wiki et j'ai appris que le nom devrait être "flammée" parce que à l'origine elle était cuite au fou à pain où la flamme est encore présente et la température encore trop haute pour le pain; au lieu de flambée qui se fait à l'alcool après cuisson. Voilà, juste le choix du bon verbe (en cuisine).

Nathacha Alexandroff 2020-04-21 20:51:57

On dit : flambée... j'ai beau chercher... aucune flamme ! Pourquoi ? Peut-on préparer, congeler et cuire plus tard ? Merci pour cette (quand même) belle recette.

LadyMilonguera 2020-04-21 12:29:35

Ta tarte flambée me tente bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *